Nepal

Nepali Tips & Tricks

Comme pour la Colombie en son temps, voici quelques informations pratiques concernant mon séjour au Népal. Loin d’être exhaustives, elles ne valent pas l’apport d’un bon guide de voyage, style Lonely ou autre (vérifiez la date de publication – au plus vieux au moins bon – le Lonely 2009 a montré certaines faiblesses…).

Ces informations et conseils étaient valables en octobre-novembre 2011. 1 € = 107 roupies népalaises (NPR).

VISA

Classiquement, il en existe 3 : 15/30/90 jours, pour les « modiques » sommes de 30/40/100 € en Belgique et 30/40/100 USD si vous vous le procurez à l’arrivée, à l’aéroport. Tant que l’euro fait la nique au USD, autant le prendre à l’aéroport. La procédure est rapide et se fait juste avant de récupérer vos bagages.

En cas de dépassement de votre période et si vous ne faites pas de détour par les bureaux de l’immigration situés aux frontières ou à Kathmandu, votre VISA sera prolongé d’office lors de votre départ, moyennant 30 $ pour une période minimale de 15 jours et une amende de 3 $ par jour d’infraction.

Hébergement

Se loger au Népal est simple et il n’est pas compliqué de trouver de quoi s’héberger, et ce pour tous les budgets. Comptez de 200 roupies à 1400 roupies pour les hôtels/auberges de qualité satisfaisante. Le confort va de pair avec le budget mais pour 700 roupies, vous pouvez aisément loger dans une chambre avec salle de bain privative, petit-déjeuner éventuel et, comble du luxe, télévision satellite. Hostelworld ne vous aidera que sur 4 villes, là où Tripadvisor vous donnera un aperçu plus complet des hébergements disponibles. A noter que le Lonely se concentre de moins en moins sur des adresses réellement bon marché, une tendance qui semble devenir la norme chez eux.

Transport

Deux constatations : le klaxon a du être inventé par et pour des Népalais et le respect du code de la route comme nous l’entendons n’est certainement pas une priorité. Dans les grandes agglomérations, la circulation est plus que chaotique et sur les « autoroutes », les comportements ont parfois de quoi choquer, voire rendre malade certains passagers (ici aussi, vous pourrez recevoir un petit sac en plastique, au cas ou…). Pour se déplacer entre deux points d’importance, les bus touristiques offrent un confort modeste et présentent l’avantage de ne pas s’arrêter à tous les coins de rue. Les bus locaux représentent quant à eux une expérience beaucoup plus intéressante, mais il faut vouloir/pouvoir prendre son temps. Si vous voulez profiter du toit, privilégiez les bus locaux.

Les places sont souvent numérotées et le véhicule divisé en 2 : A-side sur la droite et B-side sur la gauche. Le placement libre est souvent prohibé.

Si vous souhaitez rallier des coins plus reculés ou situés en marge des axes principaux, prévoyez plusieurs correspondances et, souvent, une partie de votre trajet en jeep. Dans ces cas là, installez vous directement sur le toit, les cabines étant régulièrement bondées.

Mention spéciale pour le trajet Kathmandu – Syabrubesi. 117 kms en 9-10h et une fin de parcours à couper le souffle, en équilibre au bord du ravin. Si vous aimez les sensations fortes, demandez le A-Side du bus à l’aller et le B-Side au retour. Frissons garantis, surtout par temps pluvieux !

Alimentation

Variée la plupart du temps, on trouve très facilement son bonheur. Entre Dal Bhat (riz aux lentilles, pouvant être accompagné de poulet,…), omelettes, pizzas et les incontournables Momos frits ou à la vapeur, l’estomac ne s’ennuie pas au Népal. Apprenez à reconnaître les différentes qualités de riz dans les multiples établissements proposant des Dal Bhat ou empiffrez vous d’une pizza à Kathmandu. Durant les treks, la plupart des teahouses proposent une carte bien fournie, apte à combler tous les appétits.

A Bhaktapur, dégustez un (voire mille) Juju Dhau, le yaourt local. En rue ou au restaurant, il est tout simplement délicieux. Repérez les panneaux « Bhaktapur Royal Curd » ou utilisez l’appellation ci-dessus. Ailleurs, enchaînez les Lassi à la banane ou autre !

Désagréments

Ils furent peu nombreux en ce qui me concerne, voire inexistants, mais on n’est jamais à l’abri. Vous entendrez l’incontournable « Excuse me, Something » une bonne centaine de fois par jour dans Thamel. Le ‘Something’, selon vos centres d’intérêt personnels, pourra recouvrir drogues, filles, taxis, trekking, auberge,… A manier avec précaution donc, en fonction de vos interlocuteurs. Certaines personnes vous aborderont également, faisant mine de parler de la pluie et du beau temps, tout en glissant dans la conversation quelques détails sur tel ou tel temple. Une façon déguisée de vous réclamer quelques roupies par la suite, pour ce brève interlude de pseudo-guidage touristique.

A Pokhara, certaines randonnées et visites sont déconseillées en solo (la Pagode de la Paix et Sarangkot en font partie).

Mais dans l’ensemble, aucune crainte à avoir ! Les Népalais sont tout simplement adorables !

Trekking

Suite à ma modeste et brève expérience, quelques impressions plutôt que des conseils.

Dans l’absolu, j’ai le sentiment que passer via une agence ne présente que peu d’intérêt. Les tarifs sont parfois prohibitifs et la majeure partie de votre investissement n’atteindra que peu ou prou votre éventuel guide et/ou porteur. Autant vous rendre au départ du trek que vous souhaitez effectuer et négocier sur place. L’occasion de rencontrer ceux qui vous accompagneront pendant plusieurs jours et surtout de vous assurer que votre obole profitera directement à ceux qui réalisent le vrai boulot !

Quoiqu’il en soit, et d’expérience cette fois-ci, je fus très satisfait des services de Langtang Ri Trekking, située au coeur de Thamel, à deux pas de Thamel Chowk.

Si vous avez d’autres questions, et avant de conclure par quelques adresses, n’hésitez pas !

Carnet d’adresses

Kathmandu 
Elbrus Home – en face de l’Himalaya Bank. 4ème étage, assez bruyant, rooftop agréable, confort sommaire. 16 USD/nuit/double occupation single/ptit déj
Avalon House – coup de coeur – au nord de Thamel, dans une petite ruelle. Calme, rooftop avec vue sur Kathmandu et personnel adorable. 16 USD/nuit/double occupation single/ptit déj
Day Trip à Bodnath – Patan – Swayambunath

Bhaktapur
Golden Gate Hotel – accès via Durbar Square. Calme, pension familiale ultra-sympathique. 800 roupies/nuit/double occupation single

Bandipur
Cheepati Pension & Lodges – en hauteur au bout de l’artère principale. En face du temple Khagda Devi. 700 roupies/nuit/double occupation single. Pension familiale, adorable
Day Trip à Ramkot

Pokhara
Hotel Peace Plaza – confortable, style 2-3***. Un peu pushy au niveau des choses à faire dans la région. Semble idéal après un long trek. 15 USD/nuit/double occupation single
Day Trip à Sarangkot – Begnas & Rupa Tal – Tashi Paluel

Tansen
Evitez à tous prix les établissements indiqués dans le Lonely 2009. A moins que vous n’ayez pas le choix ;o)

Lumbini
Lumbini Village Lodge – sans prétention, pas toujours bien réveillé. Mais vous ne resterez pas trois nuits à Lumbini ;o). 250 roupies/nuit/dortoir 3 lits

Sauraha – Chitwan National Park
Hotel Parkside – franchement agréable, très confortable. Staff motivé, aimant discuter et nourriture excellente. 30 USD/nuit/double occupation simple/pension complète

Syabrubesi – Langtang Valley Trek
Peaceful Hotel – sur la rue principale. Sympa, chambres fonctionnelles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *