Travel

Bratislava, le temps de quelques jours !

Au début, il y avait une envie, celle de partir quelques jours, pas trop loin, pas trop cher et rapidement. En partant de ce postulat, après quelques recherches sur le net et sans grandes surprises, Ryanair est vite apparu comme le convoyeur « idéal » pour une destination qui m’était encore inconnue : Bratislava.

On passera joyeusement sur l’épisode aéroporté qui, comme d’habitude, n’a que peu d’intérêt quand on voyage avec ces irlandais, tout comme sur le fait que trouver un guide consacré uniquement à cette ville relève de la mission impossible…

Dès l’aérogare, le ton était donné. Au loin, la TowerCom tout comme les cités dortoirs rappelaient le passé communiste récent de cette pas si vieille république.

Une fois le centre rejoint grâce à un bus qui ferait rougir notre 21 bruxellois tant par son confort que par son prix (0,9 € le trajet de 25 minutes), le charme opère directement. Même si le vieux centre de Bratislava n’est rien en comparaison de celui de Prague ni même celui de Bruxelles, il reste néanmoins des plus charmant, fait de rues-ruelles-cours où il fait bon flâner. De nombreuses terrasses ponctuent le tout, du Pub Irlandais bien racoleur aux restaurants slovaques traditionnels. Première surprise et de taille, la quasi absence de touristes en ce début septembre, si l’on excepte les quelques rares groupes voyageant en tours organisés.

Pour ceux qui auraient un jour l’envie de traîner leurs guêtres le temps de deux ou trois jours, et puisqu’à part queuqles pages dans l un ou l’autre guide papier consacré à la Slovaquie, il y a peu d’informations disponibles, voici quelques idées | conseils.

Y aller ?

– En avion : à ma connaissance, Ryanair reste le plan le moins cher pour s’y rendre. Seul désavantage : la fréquence des vols qui implique soit de rester très peu de temps sur place, soit de prolonger de quelques jours votre séjour initial. Notons que l’aéroport de BTS se situe à quelques 70 kilomètres de Vienne et qu’un citytrip combiné pourrait s »avérer judicieux (genre 3 jours à Vienne – 2 jours à Bratislava).

– En voiture : 1220 kilomètres et la possibilité de faire des pit-stops à Francfort, Nuremberg, Prague et Brno (faut avoir du temps).

– En vélo : aucune idée, Google Maps refuse de calculer l’itinéraire. Mais il doit bien y avoir moyen de longer le Danube un chouia à partir de je ne sais où…

Y loger ?

C’est une capitale, avec tout ce que cela comporte comme offre hôtelière tous budgets. Des hôtels de charme situés dans la vieille ville à ceux destinés aux hommes d’affaires, le choix est vaste. La destination s’avérant également festive, les auberges de jeunesse sont également présentes, avec ou sans bar intégré (sans, c’est mieux, la tentation est moins forte…). Niveau sélection, ces adresses avaient retenus mon attention :

abba Bratislava hotel : business mais possédant un excellent rapport qualité-prix (compter 25 € par personnes / nuit – sans ptit déj. et hors saison). Situé à 10 minutes à pieds de la vieille ville, accueil pro, propre et récent (2011). Autre avantage si vous décidez de prendre la bus à la sortie de l’aéroport, son terminus (Central Station) est à 10 minutes !

Arcadia Hotel : charme, dans la vieille ville et dans une petite ruelle calme. C’est du *****, parce qu’on le vaut bien.

Marrol’s Boutique Hotel : en bordure de la vieille ville, à proximité du terminal portuaire.

Downtown Backpacker’s Hostel :  auberge avec chambres double et dortoirs, restaurant, concerts,… et des prix tout inclus, à deux minutes du centre et quasi à côté d’un loueur de vélo !

IMG_2427IMG_2609IMG_2642IMG_2821IMG_3018IMG_3007

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *